Nicolas Szkaluba – La Plancherie

Impression sur planche de skate

Peux-tu nous présenter La Plancherie ?

La Plancherie est née de l’idée de proposer un service d’impression sur planche de skate s’adressant à tous, un service individualisé.

Que ce soit du particulier qui veut sa planche personnalisée, aux professionnels qui souhaitent faire produire une série de planches.

En fonction des quantités et du graphisme, la technique d’impression proposée n’est pas la même.

Atelier d’impression sur planche de skate

Pour ce qui est de l’impression, j’utilise du vinyle autocollant lorsqu’il s’agit d’une planche à l’unité et je propose une impression sérigraphiée à partir de 10 exemplaires.

J’essaie de tester et développer d’autres techniques d’impression, notamment la sublimation, parce que chaque procédé a ses avantages et ses contraintes.

Où travailles-tu ?

Je travaille entre mon bureau chez moi à la maison et mon espace d’impression dans l’atelier de Rekiem Skateboards.

Personnalisation de planche de skate

Tu es issu du milieu du skate….qu’est-ce qui te plaît dans cet univers ?

Je crois que plus que la pratique, c’est la façon de pratiquer et ce qui se passe autour qui m’a attiré.

En fin de compte le skate pourrait être un sport comme un autre si on le régule (clubs, coach, entraînement, espace normé…)

Ce qui me plait, c’est la simplicité de l’objet et ce que tu peux en faire, une planche et des roues, on peut voir ça soit comme un jouet, soit comme du matériel sportif ou encore un moyen de déplacement.

Pourquoi t’être installé dans la région ? 

Au départ, j’ai atterri à Bayonne dans une formation spécialisée avec l’idée de bosser dans le skate. Je ne connaissais pas la région et ça ne m’a pas plu d’emblée.

J’avais des envies de grandes villes, d’agglomérations, j’ai fait quelques aller-retour à l’étranger pendant et après mes études et puis il y a des rencontres qui te font revenir, rester ; )

Tu portes régulièrement des pièces vintage….pour quelles raisons ?

C’est un ensemble, oui il y a bien sûr la démarche éthique, environnementale, mais ce qui fait pencher la balance, ça reste l’originalité, la beauté et la qualité d’une pièce.

Dans le vintage, on découvre souvent des tissus de qualité avec des coupes rétro à des prix raisonnables.

Tu aimes aussi chiner les objets et meubles vintage…

De la même manière que les vêtements, je ne choisi pas exclusivement du vintage mais lorsque tu as peu de moyens, tu te retrouves vite avec des meubles en carton (au sens propre) donc, dès que tu veux des matières nobles, du vrai bois…tu te retrouves à chiner. J’ai commencé à me fabriquer des meubles en palettes comme beaucoup et puis petit à petit, tu remplaces ça par des coups de coeur sur des vide-greniers ou à Emmaüs.

Nicolas Contact : téléphone : 06 69 59 58 28 – contact@laplancherie.com

Mathilde – Dano, Biarritz

Mathilde Hamonet et son compagnon Wilfried Bernier ont crée Dano, un lieu atypique et ultra-convivial dans le quartier Beaurivage à Biarritz.

Dans ce joli endroit, Mathilde a accepté de poser devant mon objectif avec quelques pièces vintage de la boutique (à retrouver sur le site www.greenky.fr).

Elle a également répondu à quelques questions :

Peux-tu me décrire le lieu Dano ?

Dano est à la fois une charcuterie, une cantine du midi, un traiteur, une épicerie fine, c’est surtout un lieu de partage et d’échange, le but est de s’y sentir comme à la maison. On déguste des bonnes choses dans son assiette, des produits frais et de la cuisine maison.

Pourquoi ce nom ?

Ce nom vient du surnom du grand père de Wilfried, mon conjoint, avec qui nous avons fondé ce lieu.

Dano de Daniel.

Wil est issu d’une famille de charcutiers dans les Deux-Sèvres, il était pour nous important d’identifier notre commerce à Dano.

Quels produits et quelle cuisine proposez-vous ?

Nous proposons 70% de produits locaux et d’autres de régions différentes.

Des produits du Poitou-Charente (origine de Wilfried) et de Normandie (mes origines).

Nous travaillons avec des petits producteurs en direct afin d’avoir des produits d’excellence.

Nous travaillons principalement la charcuterie, la viande porcine, la crémerie…

Et tout un rayon d’épicerie fine, où sucré et salé se mélangent.

Côté cuisine, le midi, nous nous transformons en petite cantine où un plat du jour, toujours autour du cochon, est servi (rôti de porc dans l’échine, joue de porc au vin blanc, parmentier de boudin noir…) et si ce plat ne convient pas, il y a possibilité de se tourner vers les tartes salées du jour maison.

Pour les desserts, chaque jour, des gâteaux maison sont réalisés (cheese cake au citron, moelleux à l’orange, gâteau coco…)

Avec quels producteurs travaillez-vous ?

Notre fournisseur de charcuterie basque est Mayté à Saint-Jean le vieux avec son fameux jambon ibaïama 

La charcuterie Bernier (famille de Wilfried) pour le reste de charcuterie (grillons charentais, andouillettes…),

Fromages : chèvre : la Barotière dans le Poitou-Charentes,

Fromagerie Maître Pennec pour toute la crémerie normande (beurre, camenbert…),

Camino pour les confitures,

L’abeille bleue pour le miel,

Idiartia pour les yaourts bio,

Arnabard et la ferme Eyhartzea pour le canard, 

Laia pour le chocolat,

Et bien d’autres encore…

Pourquoi avez-vous choisi de vous implanter à Biarritz ?

Nous avons choisi Biarritz car cela fait déjà 6 ans que nous vivons ici, c’est notre terre d’adoption, nous nous sommes pas trop posé la question, c’était une évidence.

Qu’appréciez-vous dans cette ville ?

Tout, la proximité à la nature, l’océan, l’Espagne.

Il fait bon vivre ici, il serait difficile de ne pas apprécier cet endroit magique.

L’univers de Chez Dano est chaleureux, décoré avec goût, on s’y sent comme à la maison, on a envie de prendre son temps…..vous avez choisi d’agrémenter le lieu d’accessoires et meubles vintage, qu’est-ce qui te plaît dans les objets chinés ?

Nous avons toujours aimé chiner meubles, vêtements, livres…

Tous ces objets ont pour moi un vécu, une histoire passée et donc une âme.

Qu’aimes-tu dans la mode vintage ? les couleurs, les matières, la qualité ? Participer à une démarche de préservation de l’environnement ? Porter une pièce unique, te démarquer des dictas de la mode ?

J’aime mélanger les époques, les styles différents.

Refaire vivre un vêtement à travers ses influences, ses goûts.

De la même manière que chiner des objets… Refaire vivre un vêtement.

Se démarquer des dictats de la mode est en effet une raison mais nous savons tous et toutes que la mode a une forte influence sur nous.

J’aime mélanger le nouveau avec l’ancien, retrouver les matières d’avant, les coupes plus larges, les cuirs patinés ….

Dano – 22 rue Harispe 64200 Biarritz, à emporter ou à déguster sur place

Ouvert du mardi au samedi : 9h 14 h et 17 h 19 h 30, le dimanche 10 h 13 h 30

05 59 43 82 27 – Appelez pour réserver

Suivez les actus de Dano sur facebook ou instagram


Retour aux sources

boutique vintage

Dans les coins perdus et dans les pays lointains, on trouve toujours une boutique avec de vieux vêtements; Il faut aller jusqu’à elle, ça fait visiter des quartiers où on ne se serait pas forcément rendu sans cette motivation. Et ça ouvre l’esprit. Le Vintage est un eldorado. C’est la démocratie du vêtement : le meilleur à la portée de qui sait choisir.

Greenky Biarritz, mode vintage et créateurs : www.greenky.fr